Une association engagée et solidaire

En plus de sa vocation artistique, le COGE et les jeunes femmes et jeunes hommes qui le composent, expriment leur intérêt pour les causes de leur temps en donnant à leur engagement une implication et un écho qui résonnent au sein de notre communauté. Le COGE s'engage ainsi depuis sa création aux côtés d'associations pour soutenir leurs efforts et leur développement.

Samusocial de Paris   Arche de Jean Vanier   Unicef   Ecuasuol

Projet educatif   GENEPI   AIRG   Arche des Enfants   L'Envol

Le Samusocial de Paris

En 2017, pour ses concerts de juin (formation Symphonique et chœur et orchestre Philharmonique), le COGE reversera 1€ par place vendue au Samusocial de Paris. Celui-ci lutte contre la grande exclusion depuis près de 25 ans. Créé en 1993, son modèle est repris dans toutes les grandes villes de France et à l’International.

Ecouter et orienter

Le Samusocial de Paris gère le 115 de Paris, numéro national gratuit dont la gestion est départmentalisée. Disponible 7j/7 et 24h/24, le 115 apporte une réponse individualisée à la demande de chaque usager et recherche des solutions : orientation adaptée aux besoins, hébergement en fonction des places disponibles. Les écoutants sociaux du 115 de Paris répondent en moyenne à plus de 1300 appels par jour et plus de 450 000 appels par an.

Aller vers

365 nuits par an, 5 à 8 équipes d’aide mobiles se rendent à la rencontre des personnes sans-abri à travers Paris afin de créer du lien avec les personnes, réaliser un diagnostic sanitaire et social, et orienter les personnes vers les dispositifs les plus adaptés à leur situation. Les maraudes travaillent sur signalement ou s’arrêtent lorsqu’elles repèrent une personne en détresse. Elles assurent également une veille sanitaire auprès des personnes repérées comme étant les plus vulnérables.

Héberger et accompagner

Le Samusocial de Paris dispose de 4 centres d’hébergement d’urgence, (2 pour personnes isolées, un spécifiques pour les femmes, et un centre pour les familles). Les Centres d’hébergement d’urgence offrent aux personnes sans domicile un accueil, un lit, un repas, la possibilité de se laver, et de rencontrer un médecin et un travailleur social pour une orientation vers des structures adaptées. Les centres d’hébergement d’urgence (CHU) développent des relations avec les lieux d’accueil de jour, les établissements de santé, les services d’urgence psychiatrique, les structures d’hébergement du département et les structures d’accompagnement social.

Soigner et prendre en charge

Les personnes en grande précarité souffrent de pathologies multiples, à un état avancé en lien avec leurs conditions d'hygiène et de vie. Ces personnes à la rue connaissent aussi dans 100% des cas une grande souffrance psychique, et pour plus de la moitié un trouble de la personnalité. Face à la carence de diagnostics et de soins, proposer des structures médicalisées alternatives et des équipes soignantes mobiles est une nécessité.

 

L'Arche de Jean Vanier

En 2015, pour ses concerts de juin (formation Symphonique et chœur et orchestre Philharmonique), le COGE a reversé une partie des recettes à l'arche de Jean Vanier.

Fondée en 1964 par Jean Vanier, l'Arche a pour mission de faire connaître le don des personnes ayant un handicap mental à travers une vie partagée et de leur permettre de prendre leur juste place dans la société. L'Arche est présente dans près de 40 pays à travers le monde, sur les 5 continents, et regroupe plus de 140 communautés constituées chacun de plusieurs foyers d'hébergement et d'ateliers de travail (centre d'activités de jour ou Etablissements et services d'aide par le travail). Chaque communauté allie trois dimensions: communautaire, professionnelle, et spirituelle. La vie en communauté est fondée sur des relations de réciprocité et de respect mutuel entre les personnes handicapées mentales et des assistants qui ont fait le choix de vivre avec elles.

L’Arche en France est une fédération regroupant un réseau de 26 associations en charge de 31 communautés présentes sur tout le territoire national. Elle coordonne leur action et leur apporte le soutien nécessaire dans la réalisation de leur mission. Elle les représente auprès des institutions nationales. L'Arche en France est affiliée à la Fédération de L'Arche Internationale, la structure référente pour toutes les communautés de L'Arche dans le monde.

S'assurer de la qualité de l'accompagnement des personnes avec un handicap mental : l'Arche en France s'assure de la qualité de l'accompagnement des personnes accueillies qui doit tenir compte de leurs besoins et de leur évolution. Elle veille à la mise en œuvre par les communautés des projets personnels, en lien avec leurs familles ou leurs tuteurs. Elle promeut les outils ou moyens propres à inciter les personnes accueillies à être actrices de leur projet personnel et à participer de façon active à la vie communautaire et à la vie sociale. Elle s'assure qu'un nombre croissant de programmes de formation à destination des personnes accueillies soit élaboré. Elle promeut et supervise l'application des obligations légales (droit des personnes, droit du travail...) et lance des chantiers de réflexion via des commissions nationales sur les enjeux de l'accompagnement.

Promouvoir la vision de L'Arche sur la personne humaine : la Fédération a pour mission de promouvoir le projet de L'Arche qui met en évidence l'importance, l'apport et le don des personnes ayant un handicap pour l'ensemble de notre société. Pour se faire, elle développe une stratégie de communication active et cherche via le volontariat à faire valoir auprès des jeunes une expérience de vie formatrice auprès des personnes avec un handicap, dans la perspective de changer leur regard sur le handicap et la fragilité. Elle promeut le projet de L'Arche auprès des pouvoirs publics et s'assure grâce à un travail continu avec eux de la prise en compte de ses spécificités dans le cadre des évolutions législatives et réglementaires. La reconnaissance du statut du volontariat en est un exemple. Elle mène par ailleurs une politique de développement de nouvelles communautés et assure un soutien aux nouveaux projets tant du point de vue de la logistique que de la formation des équipes concernées.

Fédérer et soutenir les associations membres : l'Arche en France fédère, soutient et coordonne les actions menées par les associations membres. Elle met à leur disposition des services communs susceptibles de les aider sur les plans législatif et réglementaire, juridique, financier, fiscal, comptable et social. Elle s'assure de la conformité des pratiques des associations au regard du projet de L'Arche, des référentiels communs et de la législation en vigueur grâce à la présence sur le terrain de coordinateurs. Elle développe une politique commune de ressources humaines qui contribue à trouver et à fidéliser les ressources nécessaires à un accompagnement de qualité. Elle représente, toutes les fois qu'une action collective est requise, les associations membres auprès des Pouvoirs Publics, des associations et organismes sociaux, nationaux et internationaux et des tiers. Enfin, elle participe à l'action de la Fédération Internationale des communautés de L'Arche dont elle est membre et s'assure de l'existence de liens d'entraide entre la France et les autres communautés dans le monde.

Unicef

En 2014, le COGE s'engage auprès de l'Unicef : le concert du vendredi 13 juin 2014 de la Formation Symphonique du COGE (Tchaikovski, Schubert) sera joué en partenariat avec l'Unicef. Ainsi, tous les bénéfices de ce concert seront reversés à l'Unicef pour soutenir ses actions sur la santé, l'éducation, l'égalité et la protection des enfants en France et dans le Monde. 

Pour soutenir ce projet et assister au concert : informations sur https://mgecoge.org/concerts#FS2, ouverture de la billetterie mi-mai 2014.

Le plan Ecuasuol

En 2012, à l'occasion de deux concerts de la formation symphonique, le COGE reverse une partie des recettes au plan Ecuasuol, un programme d’aide à l’enfance défavorisée en Equateur.

 

Le Plan Ecuasol est un programme d’aide à l’enfance défavorisée en Equateur, soutenu par la Guilde européenne du Raid (ONG française reconnue d’utilité publique). Son action au sein des bidonvilles de Quito s’articule autour de 4 axes :

  • aide à la scolarisation ;
  • santé (physique et psychologique) ;
  • protection infantile ;
  • implication parentale.

Dans le cadre des missions de solidarité proposées par la Guilde européenne du Raid (ONG française), un groupe d'étudiants part au mois d'août en Equateur, pour faire de l'animation auprès des enfants d'un bidonville de Quito. Cette mission d'été s'inscrit dans un programme de longue durée qui a mis en place des parrainages avec des familles françaises, permettant la scolarisation à l'année des enfants de Pisuli, un bidonville situé au nord de la capitale. Ce programme est une grande chance pour ces enfants issus de familles très pauvres, confrontés au quotidien à de nombreuses difficultés (alcool, drogue, maltraitance...).

Des financements sont indispensables à l'achat de matériel sur place pour l'organisation d'animations (jeux, ballons, peinture), de sorties diverses, mais surtout d'une excursion de 3 jours à la mer, attendue chaque année avec impatience.

Le COGE apporte alors son soutien et reverse 0,50€ sur tous les billets vendus lors de la série de concerts de juin de la formation symphonique.

Projet éducatif avec des collégiens

Projet éducatif



En 2011, le COGE a répondu à une demande de partenariat émanant du Collège St Michel des Batignolles.

Dans le cadre d’un Projet d’Action Culturelle validé par le Rectorat de Paris, les élèves d’une classe de 3ème suivent pendant un an la vie de la Philharmonie du COGE.

Cette action de découverte et d’apprentissage, a pour objectif général l’éveil des élèves à la musique symphonique classique de la fin du 19ème et du 20ème siècle, en adéquation avec leur programme d’ « Histoire des Arts ».

Cet itinéraire s’inscrit dans une démarche de transmission et de partage entre élèves, musiciens et enseignants. Les élèves bénéficient d’une rencontre directe et privilégiée avec le monde de l’orchestre, les coulisses et les répétitions, ils accueillent des artistes musiciens dans leur classe, et préparent ainsi leur venue aux concerts.

Deux fois par session depuis septembre 2011, ils assistent aux répétitions de l'orchestre et du choeur de la Philharmonie pendant les week-ends de répétition, en s'asseyant parmi les musiciens. Des musiciens de l'orchestre, ainsi que le chef d'orchestre Aurélien AZAN ZIELINSKI sont allés dans leur cours de musique pour leur monter plus en détail leur instrument, et le fonctionnement de l'orchestre. La préparation a aussi impliqué les professeurs d'arts plastiques, d'histoire, d'anglais, d'espagnol et d'informatique. Cette approche pluri-disciplinaire a permis de travailler autour des thèmes historiques du vingtième siècle, de la comédie musicale de West Side Sory et de l'organisation d'un concert.   Les élèves, bien préparés, ont assisté avec plaisir aux concerts, en amenant leurs parents, leurs proches, etc. pour partager cette aventure !

Les élèves ont réalisé un projet avec leur professeur d'Arts Plastiques. Deux de leurs dessins ont été retenus pour figurer sur l'affiche des concerts de mars 2012 de la Philharmonie (voir ci-dessus) ! Ils ont aussi été exposés aux concerts de mars dans les hall de l'amphi Binet de l'université Descartes et le grand amphi de l'université Dauphine. Le Grand Prix du Public a été attribué à trois des dessins affichés (ci-dessous). Deux autres dessins ont été sélectionnés pour l'affiche de juin des concerts de la Philharmonie.

Association GENEPI

En 2006, le Groupement Etudiant National d'Enseignement aux Personnes Incarcérées (Génépi) fête ses 30 ans. 30 ans d'activités culturelles et de cours "scolaires" pour aider les personnes détenues à se réinsérer à leur sortie. Pour fêter cet anniversaire, les 1000 étudiants du Génépi ont organisé dans toute la France pendant le mois de mars des évènements marquants. Le COGE a souhaité participer à ce mouvement en s'associant au Génépi pour donner un concert le 24 mars à la prison de Fresnes.

Le temps d'un après-midi, les musiciens, constitués en plusieurs petits groupes de musique de chambre, sont allés à la rencontre des détenus, en leur proposant de découvrir diverses périodes de la musique classique, du baroque au contemporain, des "tubes" les plus célèbres et aux oeuvres moins connues.

Tous, musiciens comme détenus, ont apprécié le contact qui a eu lieu cet après-midi là, sans la distance que l'on observe habituellement entre le public et les artistes. Ce concert se voulait un échange, le pari a été réussi, tant par la prise de conscience et les émotions suscitées, que par les nouveaux projets à destination des personnes incarcérées qui sont nés ce jour là.

Association pour l'Information et la Recherche sur les maladies Rénales Génétiques

Le rendez-vous du COGE avec l'AIRG (Association pour l'Information et la Recherche sur les maladies Rénales Génétiques) est, depuis juin 2004, annuel. C'est ainsi que l'ensemble des recettes des concerts du Dimanche 20 juin 2004 et du Dimanche 12 juin 2005 à l'église de la Pitié-Salpêtrière a été reversé à l'AIRG.

L'AIRG est une association loi 1901, fondée en 1988, qui regroupe des patients atteints de différentes maladies rénales héréditaires. Son objectif est d'assurer une diffusion aussi large que possible de l'information médicale, de soutenir les patients dans leur épreuve et d'appuyer des travaux de recherche.

En ce sens, l'AIRG s'est dotée d'un site Internet (www.airg-france.org) et d'un journal interne qui donnent des informations sur les maladies rénales génétiques accessibles aux patients. Des livrets présentent également les informations actuelles sur chacune de ces maladies. Ils visent à permettre aux patients mais aussi à leur famille de mieux comprendre les conséquences de la maladie sur le fonctionnement des reins ainsi que sur les mécanismes génétiques.

De plus, l'AIRG met en contact les familles des patients, organise diverses rencontres, notamment un colloque annuel qui permet rassembler médecins et patients. Enfin, l'AIRG, par l'intermédiaire de la Société de Néphrologie, propose chaque année une Allocation de Recherches à un interne, étudiant, médecin ou chercheur de moins de 35 ans pour ses travaux sur les maladies rénales génétiques.

Le projet "Choeur à coeur" au profit de l'association "L'Arche des Enfants"

Les bénéfices réalisés lors du concert du jeudi 24 juin 2004 à l'église Saint Pierre de Montrouge (dans le 14e arrondissement) ont été intégralement reversés à l'association Arche des Enfants. Ce projet, intitulé Choeur à Coeur, est né de la volonté d'un groupe d'étudiants du DESS de Marketing Opérationnel de l'université Paris X.

L'Arche des Enfants, association loi de 1901, a été créé en 1998 par une religieuse envoyée en mission au Vietnam. Elle vise à lutter contre la précarité de la vie des enfants dans ce pays. L'école y étant payante et facultative, les enfants ne la fréquentent que lorsque leur famille peut y subvenir. Les parents commençant souvent à travailler très tôt le matin, les enfants qui ne peuvent se rendre à l'école restent seuls dans la rue toute la journée.

Afin de lutter contre cette situation grave, l'Arche des Enfants accueille désormais 150 « enfants des rues », âgés de 16 mois à 6 ans, dans le centre qu'elle a créée à Hô-Chi-Minh. Pris en charge de 7 h à 19h, ils y sont nourris, lavés et découvrent les joies de la lecture. Les recettes du concert ont permis au centre de fonctionner pendant trois mois.

Association l'Envol

Le 9 mars 1999, un concert exceptionnel du COGE est donné en la cathédrale Notre-Dame de Paris au profit de l'Association caritative l'ENVOL. Ce concert, au cours duquel est interprété le Requiem du compositeur tchèque Anton Dvorak, est placé sous le haut-patronage de l'Ambassade de la République tchèque en France.

La première année de sa création, l'Ensemble vocal du COGE choisit également de soutenir la cause de l'Envol. C'est ainsi que les recettes du concert du 14 avril 2005 à l'église Saint Séverin (un parcours musical dans le temps et l'espace baptisé "Europa cantat") sont reversées à l'Envol.

L'ENVOL, association loi de 1901 créée en 1994, a pour objectif de réconcilier les enfants atteints de maladies graves avec l'espoir et la joie de vivre, et de leur donner, à leur retour au sein de leur famille ou de leur établissement hospitalier, le désir et la force de lutter.

Dans un environnement stimulant et sécurisant, l'enfant est mis en position d'acteur lors des multiples activités de loisirs qui lui sont proposées. Il y participe à son rythme et à son gré. Chaque activité, évaluée par le Conseil Médical, est discrètement mais rigoureusement encadrée par un personnel qualifié.

Grâce au caractère innovant de cette approche, l'enfant porte peu à peu un nouveau regard sur lui-même, sa maladie, et le monde extérieur. A travers une complicité avec les autres enfants et les adultes de L'ENVOL, il redécouvre la joie de vivre, reprend confiance en lui, et garde intactes après son séjour la volonté de lutter et l'envie de guérir.